• cheval camarguais, ville de bellegarde (gard)
  • detail tour de Ballegarde
  • toitures de Bellegarde
  • tour de Ballegarde
  • tour de Ballegarde
  • toits ensoleilles de Bellegarde

La via Domitia & le Pons aérarius

La trouée de Bellegarde constitue, a priori, le point de passage le plus facile entre Nîmes et Arles. C’est pourtant par Beaucaire, malgré un parcours plus long et plus accidenté que passait la Via Domitia, grande voie romaine interrégionale reliant l’Espagne à l’Italie. Cette magnifique route impériale était tracée en ligne droite, entre Nîmes et Beaucaire, sur plus de vingt kilomètres. Sa largeur atteignait huit mètres. Son infrastructure était constituée par une série de couches de maçonnerie superposées en une tranchée creusée dans le sol à environ un mètre de profondeur. Tous les 1481 mètres de monumentales bornes milliaires indiquaient, avec le nom et les qualités des empereurs qui avaient ordonné leur érection ou leur remplacement, les distances comptées depuis Nîmes ; c’est d’ailleurs parce que deux de ces bornes milliaires sont restées en place dans la commune de Jonquière St Vincent qu’on a pu déterminer exactement la longueur du mille romain. On pouvait traverser le Rhône sur un pont de bateaux, puis les voyageurs qui allaient de Nîmes à Arles via Beaucaire suivaient, sur la rive droite du fleuve, la Via Juliana - en gros l’actuelle route départementale N° 15.

Par la suite, à une date indéterminée, une variante plus courte assure la liaison entre Nîmes et Arles. Un document établit en 333 dénommé « Itinéraire de Bordeaux à Jérusalem » indique que la distance entre les deux villes n’est plus que de 20 milles (environ 29 kilomètres) au lieu de 24 milles par Beaucaire, et que l’on trouve désormais sur la route la station de Pons Aerarius (littéralement : pont à péage) que la tradition et les cartes les plus anciennes localisent dans les environs de Bellegarde (et qui est à distinguer de l’aqueduc romain). En 1922, la commune prendra officiellement le Pons Aerarius comme emblème, jusqu’alors (comme on peut le trouver sur quelques anciennes fontaines) c’est une armoirie templière (celle de la commanderie de Barbentane, près de St Gilles et propriétaire de nombreuses terres et moulins) qui était apposée.

Plus que le Pons Aerarius, c’est la « Madone » qui est le symbole de la ville pour les Bellegardais. Curieusement pourtant, jamais le château n’est entré comme armoirie. En 2009, la commune adoptera un nouveau logo où Pons Aerarius et Madone sont enfin associés


EN IMAGES...

La Commune

Evènements

Reportages

La météo...

En ce moment...

Température : 15°
Vent : O-SO à 6 km/h
Humidité : 93 %

Prévision

Temp. min : 13°
Temp. max : 28°
Partiellement nuageux (jour)

Demain

Temp. min : 13°
Temp. max : 25°
Principalement nuageux (jour)

mentions légales | © 2009-2011 Mairie de Bellegarde | conception / réalisation : tripleXL