• cheval camarguais, ville de bellegarde (gard)
  • detail tour de Ballegarde
  • toitures de Bellegarde
  • tour de Ballegarde
  • tour de Ballegarde
  • toits ensoleilles de Bellegarde

sur-titre de l'article

Des Canaux

Le sous-titre, dans toute sa gloire...

De l’eau pour naviguer et assécher des marais, De l’eau pour irriguer,

Deux canaux traversent le territoire de la commune. Avec leur

Une voie à travers les marais.

De l’antiquité jusqu’au moyen age, la rive droite du Rhône est une vaste plaine marécageuse. Bien qu’insalubre, elle représentait aussi un potentiel de ressources (pêche, chasse, pâture pour le bétail, bois de chauffage, tourbe et sagne pour la construction, branches de saule pour la vannerie…).

Reliés entre eux par des passages, les marais permettaient la circulation de radeaux et des marchandises. Dès l’antiquité, cette voie commerciale intérieure semble fonctionner. Il était ainsi possible de rallier Beaucaire, via les marais de Bellegarde, de Broussan, de St-Gilles, d’Aigues Mortes, à la Mer.

A l’époque de Saint Louis, pour faciliter, pense t’on le commerce du sel, ce réseau de canaux et de marais est aménagé et dénommé Roubine Royale pour devenir bien plus tard encore le canal de Beaucaire à Aigues Mortes.

Le Canal de Beaucaire à Aigues-Mortes

Prolongement logique du canal du Midi conçu par Pierre Paul Riquet et réalisé pour la navigation, le canal de navigation « du Rhône à Sète » ou de « Beaucaire à Aigues-Mortes » est indissociable du projet d’assèchement des marais de Beaucaire, Bellegarde, Fourques et Saint-Gilles. Si c’est en 1599 que le projet est envisagé pour la première fois, il faudra attendre finalement le 3 décembre 1805 pour que le canal soit déclaré officiellement ouvert. L’ingénieur Paulin Talabot, en 1834 améliorera l’efficacité du canal en réalisant prés d’Aigues Mortes un système d’écluse qui résoudra le problème de remontées des eaux de mer dans le canal. Cent ans plus tard, le chemin de fer et les routes rentreront en concurrence avec le canal. Mais c’est la construction du barrage de Vallabrègues en 1969 qui lui donne le coup de grâce avec la fermeture de l’écluse de Beaucaire. La liaison avec le Rhône est coupée, un raccordement entre le petit Rhône et le canal sera créé en 1973, à la hauteur de Saint-Gilles, classant ainsi en impasse la partie Bellegarde-Beaucaire. Aujourd’hui à des fins touristiques, la perspective de reconnecter au Rhône le canal au niveau de Beaucaire revient à l’actualité…

Le port de plaisance

Né avec le canal (1805), il est d’abord une petite halte pour le transbordement des barriques de vin et autres marchandises. Son activité liée à celle du canal le fera entrer dans l’oubli à partir des années 1970. Il renaîtra avec la politique de développement du tourisme fluvial engagé par le département et cautionnée par la commune qui décidera de le transformer en véritable port de plaisance titre sous lequel il sera inauguré en juillet 1999. Depuis 2005, le port, pour ses qualités environnementales est titulaire du Pavillon bleu. Sa gestion relève aujourd’hui de la compétence intercommunale.

Le Canal Philippe Lamour

Au 18ème siècle, lorsque la ville de Nîmes s’interroge sur la possibilité d’accroître le débit de son alimentation en eau potable, deux directions de recherches s’opposent : La réutilisation du réseau antique via le Pont du Gard, et plus fou a priori, le captage des eaux du Rhône qui aura pour fervent partisan un certain Aristide Dumont… La proposition de captage des eaux du Rhône ne sera pas retenue et même oubliée jusqu’en 1950 où un certain Philippe Lamour, re-déterre l’idée. Entrepreneur, économiste, il a pour tâche l’aménagement de la région. Agriculteur à Bellegarde, il s’est maintes fois désolé de voir griller, par le soleil et le Mistral, ses récoltes, alors qu’à quelques kilomètres de ses terres, des millions de m3 d’eau s’écoulent par le Rhône pour se jeter dans la mer. C’est donc un canal qu’il fera et c’est la région toute entière qu’il irriguera. De la commune de Fourques, l’eau est dérivée du Rhône par un canal. A Bellegarde, pièce maîtresse du système, la station de pompage « Aristide Dumont » une des plus puissante d’Europe et inaugurée en 1960 par le Général de Gaulle et visitée par Nikita Kroutchev, élève les eaux sur le plateau de la costière pour la distribuer à toute la région et au delà. Aujourd’hui l’eau du Rhône atteindrait même l’Espagne…


Téléchargez la fiche touristique des canaux


EN IMAGES...

La Commune

Evènements

Reportages

La météo...

En ce moment...

Température : 13°
Vent : SE à 29 km/h
Humidité : 87 %

Prévision

Temp. min : 10°
Temp. max : 20°
Averses

Demain

Temp. min : 10°
Temp. max : 16°
Averses

mentions légales | © 2009-2011 Mairie de Bellegarde | conception / réalisation : tripleXL